Conseil de sécurité : reconstruction d'Haïti, plusieurs défis à relever

Le Conseil de sécurité a examiné lundi le dernier rapport du Secrétaire général de l'ONU qui note que huit mois après le séisme qui a dévasté Haïti plusieurs défis subsistent notamment ceux de la reconstruction et la sécurité.

Security Council meeting

Présentant aux membres du Conseil de sécurité ce rapport, Edmond Mulet, le Représentant spécial du Secrétaire général en Haïti s’est dit préoccupé par la résurgence des activités criminelles sur l’ile. « Même si la situation est stable, elle reste néanmoins fragile en raison de l’insécurité qui accroit les risques d’abus et de violences dans les camps de déplacés », a averti le chef de la Mission de l’ONU pour la stabilisation d’Haïti (MINUSTAH).

Au plan politique, Edmond Mulet a noté avec satisfaction l’engagement des autorités haïtiennes à organiser des élections générales le 28 novembre 2010.
«Ce scrutin est capital car il mènera à l’élection de ceux qui guideront l’État lors de la reconstruction pendant les cinq années à venir », a-t-il estimé.

Concernant la situation humanitaire, le patron de la MINUSTAH a indiqué que « les besoins immédiats des déplacés ont été largement comblés depuis le mois de janvier. Toutefois, la vulnérabilité des personnes déplacées et de la population en général face aux cyclones, reste préoccupante ».

S’agissant de la phase de reconstruction, le Représentant permanent d’Haïti a souligné qu’à ce jour, seulement 18% des promesses de la communauté internationale ont été matérialisées. Il a donc appelé les donateurs ainsi que tous les partenaires impliqués dans ce processus à concrétiser leur engagement afin de relancer toutes les activités liées au relèvement d’Haïti.

(Extrait sonore : Leo Merores, Représentant permanent d’Haïti à l’ONU)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...