Assemblée générale : la leçon de démocratie du Gabon

Le Président gabonais Ali Bongo a appelé à une démocratisation urgente du système de l'ONU pour renforcer son rôle central dans le domaine de la gouvernance mondiale.

Ali Bongo Ondimba,Président du Gabon

Ali Bongo Ondimba,Président du Gabon

A la tribune de l’Assemblée générale, Ali Bongo a critiqué vendredi les pressions internationales exercées sur les pays africains « sur l’affirmation des valeurs démocratiques » alors qu’en la matière l’ONU ne fait pas office d’élève exemplaire. Ce faisant, il a plaidé en faveur de l’obtention d’un siège permanent pour le continent africain au sein du Conseil de sécurité.

Réaffirmant son engagement à soutenir les efforts de paix et de sécurité aux plans national et mondial, le dirigeant gabonais suggère une nouvelle approche du maintien de la paix privilégiant l’imposition de la paix grâce au déploiement de forces plus robustes dans les zones de conflits.

S’agissant de l’aide au développement, le chef d’État du Gabon a interpellé les pays riches à tenir les promesses faites pour permettre aux nations du Sud de réussir le pari de la croissance économique. « Le destin de l’Afrique se joue dans le respect des engagements souscrits à Monterrey, Gleneagles…Ces engagements ne doivent pas être différés », a déclaré Ali Bongo.

Le Président gabonais a également affirmé l’intérêt que porte son pays à la problématique du changement climatique qui constitue l’une des priorités de son mandat. « Nous avons mis en place un « Conseil climat » dont l’objectif est d’intégrer la problématique des changements climatiques dans nos politiques nationales de développement. »

(Extrait sonore : Ali Bongo Ondimba, Président de la République du Gabon)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...