Assemblée générale : Joseph Deiss salue la détermination des Etats sur les OMD

Au terme du débat général de la 65ème session de l'Assemblée générale, son Président Joseph Deiss, s'est dit « frappé par la convergence des préoccupations exprimées » par les Etats membres, notamment la « détermination » de la communauté internationale pour la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Joseph Deiss

Joseph Deiss

« La nécessité de consolider la situation économique mondiale encore fragile, la nécessité de renforcer la lutte contre la pauvreté et de redoubler d’efforts pour réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement ont été soulignées dans de nombreuses interventions », a déclaré Joseph Deiss dans son discours de clôture du débat général.
« A cet égard, un message fort a été lancé lors du sommet sur les OMD et ceci est réjouissant : nous avons réaffirmé notre détermination à tenir la promesse faite en l’an 2000 et nous disposons d’un plan d’action. Ce qui compte maintenant, c’est que nos paroles soient bien suivies d’actions. Trop souvent par le passé elles sont restées lettre morte. Nous ne pouvons nous permettre de décevoir les attentes des millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui vivent dans la pauvreté. Il va nous falloir faire un suivi étroit de la mise en œuvre de nos engagements. L’Assemblée générale doit et va y contribuer », a-t-il ajouté.
Le Président de l’Assemblée générale a été « impressionné par la générosité et la détermination exprimées unanimement en faveur de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. C’est un message fort de la capacité de solidarité de la communauté internationale ». Après avoir suivi l’ensemble des débats, Joseph Deiss s’est dit « convaincu » que « le monde et notre organisation se trouvent à un tournant ».
En marge de l’Assemblée générale, la communauté internationale a notamment promis 40 milliards de dollars pour lancer la Stratégie globale pour la santé maternelle et infantile. La création de l’ONU Femmes, avec à sa tête l’ancienne Présidente du Chili, Michelle Bachelet, a démontré « l’importance de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes », a estimé Joseph Deiss. Il a par ailleurs souligné que le regroupement de plusieurs entités « est un exemple qui pourrait être suivi dans d’autres domaines ».
« Mais la communauté internationale a encore beaucoup à faire pour que cette mission première de maintien de la paix et de la sécurité qu’a l’ONU soit remplie. La situation au Proche-Orient, au Soudan, dans les Balkans et dans bien trop d’autres régions du monde nous le rappelle quotidiennement », a dit Joseph Deiss.
« Dans ce contexte, le développement durable a été mentionné. J’ai l’intention au cours de cette 65e session, en contribution à la préparation de la conférence Rio + 20 en 2012, d’intensifier la discussion sur cette question, et notamment sur la question de l’économie verte. Nous croyons en la valeur de l’ONU. De nombreux dirigeants l’ont dit : l’ONU est la pièce centrale dans le système de gouvernance globale. L’ONU est universelle et jouit d’une légitimité unique. Mais le manque de leadership et le besoin de réformes majeures ont été mentionnés par de nombreuses voix », a-t-il expliqué.
« C’est en définitive à vous, les Etats membres, de faire de l’ONU l’instrument fort qui puisse jouer un rôle central pour affronter ces défis globaux et œuvrer pour le bien commun », a-t-il conclu.
Le Sous-Secrétaire général à la planification des politiques, Robert Orr, a aussi salué les efforts consentis par les Etats Membres lors du Sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement
« Ce qui est important de retenir sur les OMD c’est que même il y a six mois ou douze mois il existait de nombreux doutes sur le fait que les OMD pourraient gagner plus d’adhésion au regard de l’environnement économique. Les gouvernements nous signalaient que ce n’était pas le moment pour renforcer les engagements. Les résultats du Sommet sont réellement encourageants avec des gouvernements qui sont allés de l’avant en renforçant leur engagement », a-t-il dit mercredi lors d’un point presse au siège de l’ONU, à New York.
(Extrait sonore : Joseph Deiss, Président de la 65ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...