RCA/Tchad: le rapport de Ban presenté aux quinze

Le Conseil de sécurité a examiné mardi le dernier rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la situation en République centrafricaine et au Tchad et les conséquences du retrait définitif des casques bleus de la MINURCART d'ici le 31 décembre 2010.

Le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité

Présentant le rapport aux quinze membres du Conseil de sécurité, Youssef Mahmoud a fait savoir que face à l'imminence du retrait définitif des casques bleus de la MINURCAT, les défis de la sécurité des civils ainsi que des humanitaires restent préoccupant en raison du faible effectif voire l'absence des forces de sécurité. Le chef de la mission onusienne a souligné lors cette réunion que depuis l'adoption de la résolution 1923, la MINURCAT a poursuivi ses activités notamment dans les domaines de la primauté du droit et de l'assistance humanitaire.

Il a informé le Conseil des recommandations du Secrétaire général pour permettre un suivi des actions déjà entreprises par la Mission des Nations Unies en RCA et au Tchad afin de lutter contre le banditisme et la criminalité transfrontalière. Ban Ki-moon a donc proposé un renforcement des capacités des forces de sécurité opérant à la frontière entre ces deux pays pour appuyer les efforts en matière d'état de droit. Pour ce faire, il souhaite l'appui de l'Union africaine, des partenaires régionaux et la communauté internationale.

Pour leur part, Bangui et Ndjamena se sont félicité de cette proposition qu'ils souhaitent voir être mise en œuvre de toute urgence.
« Il s'agit pour nous d'avoir une armée républicaine forte et capable de pouvoir faire face à toutes les situations possibles », a déclaré Antoine Gambi, le ministre des affaires étrangères de la République centrafricaine.

(Extrait sonore : Antoine Gambi, ministre des affaires étrangères de la République centrafricaine)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...