RCA: sécuriser le Nord après la MINURCAT, selon Antoine Gambi

Suite du plaidoyer d'Antoine GAMBI, le Ministre des affaires étrangères, de l'intégration régionale et de la francophonie de la République centrafricaine. Antoine GAMBI s'est exprimé le 10 août au Conseil de sécurité des Nations Unies à propos de la sécurité dans le Nord-Est de son pays après le départ prévu à la fin de 2010 de la force de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT).

Nigéria

Nigéria

Antoine GAMBI explique l'importance de renforcer les capacités des Forces de sécurité nationales dans le Nord-Est de son pays. Les efforts visant à renforcer les capacités nationales dans les domaines de la sécurité et de l'état de droit auront, selon lui, un impact plus durable dans cette partie encore fragile du territoire centrafricain qui risque, de nouveau, de basculer dans la violence, le banditisme, l'insécurité transfrontalière et le conflit interethnique. Le Ministre centrafricain indique que le Président de la RCA avait demandé au Secrétaire général de l'ONU que des instructeurs et observateurs issus de la MINURCAT aident son Gouvernement à former et à appuyer logistiquement les Forces armées centrafricaines.  Il insiste sur l'importance de cette aide dans la période cruciale de transition que traversent son pays et la sous-région.

Antoine Gambi évoque aussi la préparation des élections générales de janvier prochain dans son pays, la mise en œuvre du programme de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR), la persistance de l'insécurité régionale et la présence d'éléments de l'Armée de résistance du Seigneur ainsi que les contraintes financières auxquelles est confronté le Gouvernement centrafricain.

(Extrait sonore : Antoine Gambi, Ministre des affaires étrangères, de l'intégration régionale et de la francophonie de la République centrafricaine; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...