Pakistan : l'UNICEF triple son appel en faveur des millions de sinistrés

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance revoit à la hausse son appel de fonds pour le Pakistan. L'UNICEF entend tripler son appel pour venir en aide aux millions de victimes des inondations au Pakistan. Des nouveaux besoins que le Directeur de l'Unicef pour l'Asie du sud estime à près de 141 millions de dollars. Un triplement de l'appel de fonds que Daniel Toole justifie par l'ampleur de la catastrophe naturelle, la pire de l'histoire du Pakistan.

« J’ai travaillé sur des cas d’urgence pendant plus de 15 ans, je n’ai jamais vu une urgence d’une telle ampleur », a souligné Daniel Toole qui se trouve actuellement au Pendjab pour constater l’ampleur des dégâts.

Lors d’une téléconférence avec les journalistes à Genève, il rappelle que sur les 15 à 20 millions de personnes touchées par ces inondations qui ont d’abord frappé le nord-ouest du pays avant de s’étendre vers le centre et le sud, près de 7,5 millions étaient « très affectées ».

Ces nouveaux fonds permettront ainsi à aider toutes ces personnes vulnérables « qui ont tout perdu, des victimes qui n’avaient pas de quoi se nourrir, ni boire et n’avaient pas de quoi se vêtir ou trouver refuge ».

Sur les 47 millions de dollars demandés le 11 août dernier dans le cadre de l’appel de fonds de l’ONU de 460 millions, l’UNICEF n’a reçu que 8 millions de fonds et 38 millions de promesses de dons. Or l’Unicef estime que 900.000 habitations ont été endommagées ou détruites. Et près de 3,5 millions d’enfants sont exposés à un risque élevé de maladies liées à la stagnation des eaux et la forte chaleur. Des conditions qui risquent de favoriser les risques de paludisme, de diarrhée et de choléra. « La situation concernant la santé est très grave », avertit le Directeur de l’Unicef pour l’Asie du sud.

(Mise en perspective d’Alpha Diallo, avec un extrait sonore de Daniel Toole Directeur de l’UNICEF pour l’Asie du sud)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...