Pakistan : les maladies se propagent; l'OMS sonne l'alerte

Au Pakistan, les humanitaires se sont mobilisés et sont à pied d'œuvre pour secourir des centaines de milliers de personnes sinistrées par les inondations. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) sonne l'alarme sur la propagation des maladies dans les régions touchées. Cela est du principalement, selon l'OMS, à l'utilisation et à la consommation par les populations sinistrées des aux stagnantes contaminées. Et le nombre des malades du paludisme augmente.

WHO/Syed Haider

WHO/Syed Haider

Les pires inondations jamais enregistrées au Pakistan mettent en danger la santé de centaines de milliers de personnes, avec un risque élevé de flambées de maladies à transmission hydrique et de dégâts considérables pour les installations de santé. L’OMS coordonne l’action des partenaires du domaine de la santé et soutient les autorités pakistanaises en envoyant dans les zones touchées du pays des médicaments et des fournitures connexes permettant de traiter les populations sinistrées.
Les principales préoccupations en matière de santé sont pour l’instant de lutter contre les maladies véhiculées par l’eau, y compris les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires, de soigner les blessés, de veiller à la qualité de l’eau de boisson et de garantir l’accès public aux établissements de santé, en mettant l’accent sur l’augmentation des effectifs de personnels de santé féminins.
(Extrait sonore : Fadela Chaib, porte-parole de l’OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...