Pakistan : le CICR accroît ses distributions humanitaires

Au Pakistan, le Bureau de la coordination humanitaire des Nations Unies constate que les inondations qui frappent ce pays continuent de s'étendre. Plusieurs zones jusqu'à présent préservées ont été inondées ces derniers jours, provoquant le déplacement d'un million de personnes supplémentaires dans la province du Sindh. Devant cette situation Le Comité international de la Croix rouge (CICR) et le Croissant rouge du Pakistan ont de leur côté étendu la portée géographique de leurs distributions de vivres et d'eau potable.

La semaine dernière, l’opération conjointe CICR-Croissant-Rouge du Pakistan s’est étendue dans le sud du pays. Des secours ont été distribués à 14 000 personnes au Punjab et la préparation de rations alimentaires pour un mois à 42 000 personnes au Sindh est en cours. Ce qui porte à plus de 200 000 le nombre de victimes d’inondations ayant reçu de la Société nationale des rations alimentaires pour un mois fournies par le CICR. Du matériel pour la construction d’abris et des articles de ménage ont été distribués à 125 000 autres personnes. Les distributions de vivres se poursuivent au Khyber Pakhtunkhwa en faveur des personnes déplacées par les affrontements dans l’agence d’Orakzai, située dans les zones tribales sous administration fédérale (FATA).
Les victimes des inondations n’ont pas uniquement besoin de vivres. Un approvisionnement suffisant en eau potable propre est également indispensable pour limiter toute épidémie due aux maladies transmises par l’eau. Tandis que les flots se retirent du nord-ouest du pays, les ingénieurs hydrauliciens du CICR et leurs homologues du Croissant-Rouge du Pakistan augmentent l’accès à l’eau potable propre en assainissant les sources d’eau existantes ou en forant de nouveaux puits.

La presse écrite et électronique nationale en pachto et ourdou sensibilise le public aux dangers des mines et des munitions non explosées qui sont déplacées par le courant. Les risques ne feront qu’augmenter une fois que les flots se seront retirés et que les habitants tenteront de regagner leur foyer.

Le personnel du CICR et du Croissant-Rouge du Pakistan s’est rendu de village en village dans le nord-ouest du pays pour informer les habitants que des services de recherches peuvent les aider à trouver leurs proches disparus. Plus de 300 personnes, dont bon nombre ont tout perdu dans les inondations et n’ont pas réussi à rester en contact avec leur famille, ont pu utiliser les services téléphoniques gratuits. Les téléphones satellite permettent même aux personnes se trouvant dans des lieux reculés de contacter d’autres membres de la famille.

(Extrait sonore : Christian Cardon, porte-parole du CICR ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...