Humanitaires : des héros discrets et méconnus

L'ONU commémore ce jeudi 19 août la deuxième Journée mondiale de l'aide humanitaire et le septième anniversaire de l'attaque contre le siège de l'ONU à Bagdad en 2003.

ocha Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, le porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) note que le but de cette Journée est d’attirer l’attention grand public à la réalité du travail des acteurs humanitaires, aux principes qui les guident, et aux dangers auxquels ils font face. Pour Elisabeth Byrs, ce sont certes des héros méconnus ou discrets mais des héros dans la mesure pour certains d’entre eux ont fait leur travail jusqu’à l’ultime sacrifice de leur vie.

Elisabeth Byrs entend ainsi rappeler les difficultés du travail humanitaire, des humanitaires qui font leur travail de façon neutre et impartiale. « Or de plus en plus, les travailleurs humanitaires sont la cible d’attaques », regrette le porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires.

En effet, la sécurité du personnel humanitaire est devenue, au fil des années, un défi majeur pour les Nations Unies à la lumière de la recrudescence des incidents dont sont victimes les travailleurs humanitaires dans le monde. L’ONU estime à près de 102 personnes, le nombre d’humanitaires tués en 2009 contre 30 dix ans plutôt. Le nombre des travailleurs enlevés à, quant à lui, plus que quadruplé en dix ans, passant de 20 en 1999 à 92.

La Journée mondiale de l’aide humanitaire sera célébrée plus particulièrement à Genève, en Suisse, siège de nombreuses organisations et institutions qui font de la ville la « capitale mondiale de l’aide humanitaire ». Une « Marche humanitaire » est ainsi prévue ce jeudi en fin de journée du Palais des Nations, pour traverser la ville et rejoindre un « Village humanitaire » composée d’une douzaine de stands. Le grand public pourra se familiariser avec les différentes étapes de l’intervention humanitaire en temps de crise, rencontrer aussi des responsables de retour du terrain.

Les célébrations à Genève sont parrainées par la Fondation Sergio Vieira de Mello, du nom de l’ancien représentant de l’ONU en Iraq, tué le 19 août 2003, avec 21 autres employés de l’ONU, dans un attentat suicide à Bagdad. C’est cette tragédie qui a amené l’Assemblée Générale de l’ONU à créer en 2008 une Journée mondiale de l’aide humanitaire et à retenir la date du 19 août pour sa célébration.

(Interview : Elisabeth Byrs, Porte-parole du Bureau de la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) à Genève ; Propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...