Flottille pour Gaza : Israël ne coopère pas avec mission d'enquête de l'ONU

Suite de la mission internationale indépendante d'établissement des faits créée par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour enquêter sur l'incident de la flottille pour Gaza du 31 mai. Selon un communiqué du Conseil des droits de l'homme, cette mission a commencé le 22 août une visite de deux semaines en Turquie et en Jordanie pour interroger des témoins et des représentants des gouvernements.

Mais selon Juan Carlos Monge, le Coordonnateur du secrétariat de cette mission des problèmes se présentent déjà sur le terrain. Il a déclaré que « ce que nous pouvons dire de notre point de vue en tant que mission d’établissement des faits, et je m’exprime au nom du président de la mission d’établissement des faits, est qu’une demande officielle pour la coopération a été adressée au Gouvernement israélien et la mission d’établissement des faits attend une réponse officielle qui n’est toujours pas arrivée. La demande a été soumise il y a 10 jours environ et il y avait une première approche dans laquelle les experts de haut niveau ont souligné l’importance d’obtenir une pleine coopération de la part des autorités d’Israël. Cette demande a été réitérée la semaine dernière ».

(Extrait sonore : Juan Carlos Monge, le Coordonnateur du secrétariat de la mission internationale indépendante d’établissement des faits créée par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour enquêter sur l’incident de la flottille pour Gaza ; propos recueillis par Reem Abaza)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...