Flottille de Gaza : une commission d’enquête créée

Les discussions intensives entre Ban Ki-moon et Ehud Barack auront servi à quelque chose, car pendant deux mois Israël a rechigné à mêler l'ONU à toute enquête sur le raid israélien contre la flottille de Gaza le 31 mai dernier.

Un raid qui avait fait au moins 9 morts. Mais grâce à une diplomatie discrète et constructive, une partie du gouvernement israélien a donné son accord à une demande de création d’une commission d’enquête du Secrétaire général de l’ONU. Accord également confirmé ce lundi par Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général des Nations Unies a annoncé sobrement ce lundi la création de la commission d’enquête sur l’incident de la flottille de Gaza du 31 mai 2010.

Fruit de deux mois de consultations intensives avec les dirigeants d’Israël et de la Turquie sur sa mise en place, la commission devra enquêter avec la pleine coopération des autorités israéliennes sur le raid du 31 mai et devra émettre des recommandations sur les moyens de prévention de tels incidents à l’avenir. Sa création vise également à redresser les relations entre Israël et la Turquie. Quant à la composition du groupe on peut noter quelques personnes de renom, telles l’ancien Premier ministre de Nouvelle-Zélande, Geoffrey Palmer à titre de Président, le président sortant de la Colombie, Alvaro Uribe à la Vice-présidence. Le Groupe disposera de deux membres supplémentaires, un en provenance d’Israël et l’autre de la Turquie. Notez cependant que la création de cette commission a été partiellement approuvée par le cabinet israélien.

Pour rappel, la flottille tentait de forcer le blocus israélien imposé à la bande de Gaza. Tsahal a décidé d’effectuer un raid le 31 mai. Celui-ci a fait 9 morts.

(Mise en perspective de Maha Fayek; avec un extrait sonore de Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...