Flottille pour Gaza : début de la mission d'enquête du Conseil des droits de l’homme aussi

La Mission internationale indépendante d'établissement des faits créée par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour enquêter sur l'incident de la flottille pour Gaza du 31 mai a commencé dimanche une visite de deux semaines en Turquie et en Jordanie pour interroger des témoins et des représentants des gouvernements, a indiqué lundi le Conseil des droits de l'homme dans un communiqué.

Des experts techniques et juridiques accompagnent la mission qui a l’intention d’inspecter le navire « Mavi Marmara » sur lequel neuf passagers sont morts le 31 mai 2010, précise-t-il.

La Mission d’établissement des faits vient de passer deux semaines à Genève, aux cours desquelles elle a tenu plusieurs réunions avec des missions permanentes auprès des Nations Unies. Ses membres se sont notamment entretenus avec les ambassadeurs d’Israël et la Turquie et ont commencé à interroger plusieurs témoins en Suisse et en Grande-Bretagne, pour recueillir des informations destinées à établir les faits qui se sont déroulés le 31 mai 2010.

Comme prévu par la résolution du Conseil des droits de l’homme établissant la mission, ses membres présenteront leurs conclusions lors de la prochaine session du Conseil des droits de l’homme, en septembre.

Le 2 juin 2010, le Conseil des droits de l’homme avait décidé la création de cette mission pour examiner « les graves attaques menées par les forces israéliennes contre le convoi humanitaire de bateaux ». En juillet, le Président du Conseil, Sihasak Phuangketkeow, avait désigné Karl Hudson-Phillips, ancien juge de la Cour pénale internationale à La Haye, pour la présider. Desmond de Silva, ancien procureur au Tribunal spécial pour la Sierra Leone et Shanthi Dairiam, ancien membre du Comité pour l’élimination de la discrimination contre les femmes, avaient été choisis pour l’assister.

Cette mission internationale est différente du panel de personnalités créé début août par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Ce panel est composé lui de quatre membres : Geoffrey Palmer, ancien Premier ministre de Nouvelle-Zélande, Alvaro Uribe, Président sortant de Colombie, et deux représentants d’Israël et de la Turquie, Joseph Ciechanover et Ozdem Sanberk.

(Mise en perspective : Maha Fayek)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...