Changement climatique : reformer le GIEC

Le Conseil inter-académique (IAC) a remis lundi au Secrétaire général de l'ONU son rapport sur les méthodes et procédures de fonctionnement du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) recommandant une reforme en profondeur de cette structure.

« Nous accueillons favorablement ce rapport et nous allons tenir compte de l’ensemble des recommandations formulées par le Conseil inter-académique », a assuré le Dr Youba Sokona, le co-président du Groupe de travail 3 du GIEC sur l’atténuation du changement climatique lors d’une conférence de presse tenue lundi au Siège des Nations Unies à New York.

L’IAC recommande au GIEC d’opérer une reforme fondamentale pour éviter les erreurs contenues dans son rapport 2007 et ayant entachées sa crédibilité. Le GIEC avait en effet exagéré le rythme de la fonte des glaciers himalayens, indiquant l’éventualité de leur d’ici à 2035.En outre, le document affirmait que 55% des Pays-Bas se trouvaient sous le niveau de la mer, au lieu de 26% selon le gouvernement de ce pays qui a commandé une étude à l’Agence néerlandaise d’évaluation de l’environnement (PBL).Le GIEC avait depuis lors reconnu « s’être trompé ».

Dans une déclaration lue lundi par son porte-parole, le Secrétaire général des Nations Unies a salué la publication de ce rapport de l’IAC qui devrait aider le Groupe d’experts intergouvernemental à mieux répondre aux défis du changement climatique.

(Extrait sonore : Dr Youba Sokona, co-président du Groupe de travail 3 du GIEC ; propos recueillis par Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...