Asie centrale : soutien de l’ONU au Centre de diplomatie préventive

Le Conseil de sécurité de l'ONU a réaffirmé ce 5 août son soutien aux efforts déployés par le Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale (UNRCCA), créé en 2007 pour faciliter le dialogue entre les gouvernements de cinq pays de cette région sur des problèmes transnationaux communs.

Les 15 membres du Conseil de sécurité ont salué le travail de Miroslav Jenca, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et chef de ce Centre régional, qui leur a présenté un bilan du travail du Centre régional au cours des six derniers mois.

Le Conseil a exprimé aussi sa reconnaissance pour le travail abattu par le Centre dans le cadre des efforts déployés pour répondre aux défis de la région, en particulier dans le contexte des évènement récents au Kirghizistan et la coopération et la coordination entre le Centre, les gouvernements de la région et les organisations régionales pertinentes. Il réaffirme enfin l’importance d’offrir au Centre « un soutien approprié aux efforts qu’il entreprend pour faciliter le dialogue entre les gouvernements d’Asie centrale sur les problèmes régionaux d’intérêt commun ».

Créé en décembre 2007 et installé à Achkabad, au Turkménistan, le Centre régional pour la diplomatie préventive en Asie centrale a pour mission d’aider le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Turkménistan à éviter l’apparition de conflits. Le centre aide ces pays à mieux affronter les défis transfrontaliers qui se présentent, comme le trafic de stupéfiants, le terrorisme, la dégradation de l’environnement ou les tensions interethniques.

En mai 2008, le Secrétaire général de l’ONU a nommé Miroslav Jenca, de la Slovaquie, au poste de Représentant spécial et Chef du Centre régional de l’ONU pour la diplomatie préventive en Asie centrale. Il a joué un rôle de médiateur ces derniers mois au Kirghizistan, dans la crise qui a suivi le renversement en avril du chef de l’Etat, Kourmanbek Bakiev, et plongé le pays dans l’instabilité politique et des violences ethniques entre Kirghizes et Ouzbeks en juin dernier.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...