Afghanistan : augmentation inquiétante du nombre de victimes civiles

Les attaques perpétrées par les Taliban et d'autres éléments anti-gouvernementaux expliquent l'augmentation de 31% du nombre de victimes civiles, tuées ou blessées, en Afghanistan pendant les six premiers mois de 2010 comparé à la même période en 2009, a indiqué la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) dans un rapport publié mardi.

Les enfants et les femmes afghanes sont les plus touchés par ce conflit. Ils sont tués et blessés dans leurs maisons et leurs communautés dans une proportion jamais connue jusqu’alors », a déploré le Représentant spécial de l’ONU pour l’Afghanistan, Staffan de Mistura.

Selon la MANUA, le nombre d’enfants tués ou blessés par les Taliban et d’autres éléments anti-gouvernementaux est en hausse de 55% par rapport à la même période de 2009.

Au total la MANUA a compté 3.268 victimes civiles au cours des six premiers mois de 2010, dont 1.271 personnes décédées et 1.997 blessées. Les éléments antigouvernementaux sont responsables de 2.477 d’entre elles (en hausse de 53%) et 386 sont attribués aux forces gouvernementales (en baisse de 30%).
La MANUA explique cette aggravation par l’augmentation des assassinats et des exécutions et l’utilisation croissante d’engins explosifs artisanaux par les groupes armés anti-gouvernementaux.
« Ces chiffres soulignent que, neuf ans après le début du conflit, des mesures de protection des civils afghans et de leur droits fondamentaux doivent être mis en place d’urgence. Toutes les parties concernées doivent faire davantage pour protéger les civils et se conformer à leurs obligations légales de ne pas attaquer les civils », a déclaré Staffan de Mistura.

Les attaques aux engins explosifs artisanaux ont tué 557 Afghans et blessé 1.137 au cours des six premiers mois de l’année 2010. Les attaques aériennes des forces armées afghanes ont tué 69 civils, ce qui constitue une baisse de 64% par rapport à 2009.

« L’augmentation des assassinats et des exécutions renforcent l’idée que les civils afghans deviennent de plus en plus la cible première dans les périodes de conflits », a expliqué le Représentant spécial.
La MANUA conclut son rapport en appelant toutes les parties concernées à minimiser les pertes de civils. La Mission recommande également aux forces gouvernementales de mener des enquêtes plus transparentes sur les incidents impliquant des civils.

(Mise en perspective : Jérôme Longué, interviewé par Jean-Pierre Amisi Ramazani) xxx

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...