Santé: l’exhortation d'Asha Rose Migiro aux dirigeants de l’UA

Le Sommet de l'Union africaine a ouvert ses travaux le 25 juillet à Kampala, en Ouganda. Dans son intervention à ce Sommet de 53 pays africains, la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Asha Rose Migiro, ancienne cheffe de la diplomatie tanzanienne, a insisté sur les questions de la santé maternelle et infantile, en exhortant les leaders africains à mettre en œuvre les Objectifs du millénaire pour le développement d'ici 2015.

null

« Les progrès en matière de santé maternelle et infantile en Afrique sont à la traine », a déploré Asha-Rose Migiro. « La réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement d’ici la date butoir de 2015 va être difficile, spécialement pour les pays qui sont confrontés à la malnutrition et au VIH/Sida », a-t-elle ajouté en appelant les dirigeants africains à s’emparer du problème. « Nous avons besoin d’une approche intersectorielle qui fasse le lien entre tous les OMD », a-t-elle recommandé. « Un tiers des 9 millions de décès d’enfants de moins de cinq ans sont liés à la malnutrition », a-t-elle rappelé en soulignant que la santé des enfants passait d’abord par une bonne alimentation.

Mais la Vice-secrétaire a aussi salué les progrès observés dans de nombreux pays africains, comme ceux constatés à Djibouti, où les femmes ont mis en place des fonds de santé communautaires pour financer les soins de santé lors des grossesses et de la naissance des enfants. Il s’agit aussi des progrès observés au Botswana, en Ethiopie et en Côte-d’Ivoire, pays qui ont réduit de 15% la prévalence du VIH/Sida chez les jeunes de 15 à 24 ans. Asha Rose Migiro a conclu en déclarant qu’il était temps pour le peuple d’Afrique de disposer des outils dont il a besoin pour créer des emplois et générer des revenus.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...