Sahel: témoignage de l'OXFAM sur la tragédie humaine

Le Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) et ses partenaires a organisé le 20 juillet à New York une conférence sur la crise alimentaire qui sévit au Sahel. Parmi les intervenants au cours de cette rencontre, Eveline Rooijmans, Conseillère en affaire humanitaire à l'OXFAM. Elle revient du Niger et témoigne de la triste réalité sur le terrain.

L’OXFAM indique que les pluies irrégulières de 2009 ont causé de graves pénuries d’eau, des récoltes insuffisantes et l’assèchement des zones de pâturages au Sahel. Le pays le plus durement touché est le Niger, où 7,1 millions de personnes sont en danger. Au Tchad, près de 2 millions de personnes sont menacées et les prochains mois au Mali, une partie importante de la population devrait se trouver dans une situation similaire. Certaines régions du Nigéria et du Burkina Faso risquent également d’être touchées.

Au Niger, les récoltes ont chuté de 26 % par rapport à l’année précédente et, dans certaines régions, plus particulièrement le Diffa à l’est du pays et Tillabéry à l’ouest, n’ont eu aucunes récoltes. Au Tchad, les récoltes ont chuté de 34 %. Les régions de Hadjer Lamis, Batha, Kanem, Guera et du Tchad oriental vont être durement touchées, notamment dès juin 2010. Globalement, les récoltes au Sahel ont chuté de 9 %, avec de grandes disparités entre le Sahel oriental et occidental.

(Extrait sonore : Eveline Rooijmans, Conseillère en affaires humanitaires à l’OXFAM; propos recueillis par Jean-Pierre Amis Ramazani)


Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...