RDC : Guterres et Sheeran plaident pour la cause des déplacés

En République démocratique du Congo, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, et la Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Josette Sheeran, poursuivent leur visite dans ce pays.

Photo : UNHCR

Photo : UNHCR

Ils ont déclaré dans un communiqué conjoint, qu’ils espèrent que les milliers de personnes déplacées par des années de conflit à l’Est de la RDC retrouveront bientôt la sécurité nécessaire pour rentrer chez elles et reprendre les activités agricoles sur leurs terres.

Le PAM fournit une aide alimentaire aux 150.000 personnes déplacées dans la Province du Nord-Kivu dont environ 3.900 personnes qui vivent dans les trois camps aux alentours de Nyanzale. La grande majorité des habitants des camps – environ 70% – sont des femmes. La plupart ont perdu leurs maris et nombre d’entre elles ont été violées pendant des années dans l’Est du Congo. Au Nord-Kivu, le HCR fournit pour sa part une assistance humanitaire à plus de 84.000 déplacés dans 42 camps. Le HCR a aidé 106.000 déplacés à regagner leur village et à reconstruire leur vie depuis 2007.

Au cours des 15 derniers mois, une stabilité relative dans certaines régions a permis à plus d’un million de personnes déplacées de retourner chez elles. Ailleurs, cependant, de nouveaux mouvements de populations ont eu lieu. Dans ce climat d’insécurité et d’instabilité, Mme Sheeran et M. Guterres ont prévenu que les décisions récentes de retrait des Casques bleus devaient prendre en compte le soutien vital que ceux-ci apportent aux agences humanitaires pour atteindre les personnes déplacées dans les régions reculées et peu sûres.

(Extrait sonore : Fatoumata Lejeune Kaba, porte-parole du HCR; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...