RCA: protéger les déplacés pour consolider la paix

Le respect des Droits humains des 200.000 personnes encore déplacées et les solutions durables à leur déplacement font partie intégrante du processus de consolidation de la paix en République centrafricaine (RCA), a déclaré le Représentant du Secrétaire général sur les droits de l'homme des personnes déplacées, Walter Kaelin, à l'issue d'une visite d'une semaine en RCA.

Les efforts pour construire une paix durable seront affaiblis, selon lui, tant que des communautés entières restent déplacées et dans le désespoir. Le retour et la réintégration des personnes déplacées internes, victimes de violations de leurs droits, sont des facteurs primordiaux à une paix durable.

Le Représentant de Ban Ki-moon est particulièrement préoccupé par la situation autour de Ndélé, dans la préfecture de Bamingui-Bangoran, où les forces de sécurité gouvernementales et un mouvement politico-militaire, la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), se sont affrontés. Plusieurs personnes ont dû fuir dans la brousse où elles restent sans aucune assistance humanitaire. Elles souffrent d’un manque de nourriture, d’eau potable et de l’absence totale de services de santé, a-t-il déclaré. Il a aussi reçu des rapports crédibles sur des actes de violence grave commis contre des populations civiles.

Walter Kaelin a également exprimé son inquiétude face à la situation dans le sud-est du pays où plusieurs milliers des personnes ont été déplacées, parce que l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) a commis d’atroces attaques contre la population civile. Il a appelé le gouvernement de la République centrafricaine à renforcer la présence des forces de sécurité dans la région.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...