Patrimoine mondial en péril : inscription des Tombes Buganda, retrait des Galápagos

Le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCOa inscrit les Tombes des rois du Buganda à Kasubi en Ouganda sur la Liste du patrimoine mondial en péril ; par ailleurs, l'archipel des Galápagos en Equateur a été retiré de la Liste par le Comité qui tient actuellement sa 34e session sous la présidence de João Luiz da Silva Ferreira, ministre brésilien de la Culture.

Les tombes des rois Bugandas en Ouganda.© UNESCO

Les tombes des rois Buganda en Ouganda.© UNESCO

En mars dernier, un incendie a presque entièrement détruit le bâtiment Muzibu Azaala Mpanga, principale structure d’un site contenant quatre tombes royales Buganda. Cet exemple exceptionnel d’un style architectural développé par le royaume de Buganda depuis le 13e siècle, sera reconstruit.

En outre, le Comité a décidé de retirer les îles Galápagos de la Liste du patrimoine mondial en péril. Cet archipel, considéré comme “un musée vivant et une vitrine de l’évolution” unique en son genre, avait été inscrit sur la Liste en péril en 2007 en raison des menaces posées par les espèces invasives, ainsi que par un tourisme incontrôlé et par la surpêche.

Le Comité a estimé que des progrès significatifs avaient été accomplis par l’Equateur dans le règlement de ces problèmes. Les autorités de ce pays visant à renforcer les mesures de conservation, particulièrement en ce qui concerne la question des espèces étrangères.

Les îles Galapagos furent explorées dans les années 1830 par Charles Darwin. Leur étude fut l’une des principales sources d’inspiration pour le naturaliste et sa célèbre théorie de l’évolution par la sélection naturelle. Elles sont situées dans le Pacifique à 1.000 km des côtes équatoriennes.

La Liste du patrimoine mondial en péril vise à accroître le soutien international en faveur de la conservation des biens du patrimoine mondial.

(Mise en perspective de Maha Fayek)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...