Niger : le gouvernement mobilisé contre la sécheresse

La crise alimentaire et la malnutrition frappent durement la région du Sahel et plus particulièrement le Niger où près de 7 millions de personnes sont affectées par l'insécurité alimentaire qui fait de nombreuses victimes parmi lesquelles les enfants âgés de moins de 5 ans. L'heure est à la mobilisation de l'aide internationale pour sauver les populations vulnérables dans ce pays touché par la sécheresse.

La sécurité aliemntaire reste préoccupante au Niger

La sécurité aliemntaire reste préoccupante au Niger

Le gouvernement joint ses efforts à ceux de la communauté internationale et notamment ceux du Programme alimentaire mondial (PAM). Le Programme qui a récemment annoncé son intention d’intensifier ses opérations d’assistance alimentaire aux populations.

La crise alimentaire au Niger s’est sérieusement aggravée depuis les dernières récoltes de septembre 2009. Une étude nationale sur la nutrition et la survie de l’enfant, publiée en juin dernier a révélé que les enfants en bas-âge sont particulièrement menacés par la malnutrition.

Aux côtés du gouvernement et des partenaires non-gouvernementaux, le PAM a progressivement élargi ses opérations de telle sorte qu’aujourd’hui l’agence onusienne projette de nourrir 7,9 millions de personnes d’ici à la fin de l’année.

Le PAM fournit des rations de compléments alimentaires hautement nutritionnels comme un mélange fortifié de maïs et de soja et le Plumpy’doz – une pâte à base d’arachide, d’huile, de sucre et de lait, fortifiée en vitamines et minéraux afin de subvenir aux besoins nutritionnels des enfants en bas âge.

Parallèlement, le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) a lancé un Plan d’Action humanitaire d’urgence révisé dont le financement s’élève à 371 millions de dollars.

(Interview : Ibrahim Abani, Représentant permanent du Niger auprès des Nations Unies; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...