Niger : la FICR réévalue son appel de fonds à la hausse

La Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) cherche désormais à recueillir 3,3 millions de dollars afin de fournir une aide cruciale et potentiellement salvatrice à 385,000 personnes au Niger.

Cela représente une augmentation spectaculaire d’environ 2,3 millions de dollars par rapport à l’appel d’urgence initial lancé en mars. Elle reflète une aggravation de la situation pour des millions de Nigériens.

« Une nouvelle évaluation publiée par le gouvernement du Niger en mai a montré que le nombre de personnes touchées par l’insécurité alimentaire qualifiée de sévère est passé de 2,7 millions à 3,3 millions de personnes, comparé à l’enquête de décembre. », a déclaré Aly Bandiaré, président de la Société de la Croix-Rouge du Niger.

Au total, près de la moitié de la population du pays – soit 7,1 millions de personnes – est confrontée à des pénuries alimentaires

Les pénuries alimentaires récurrentes sont particulièrement critiques pour les enfants de moins de cinq ans. Déjà, certaines régions ont des taux très élevés de malnutrition, qui augmenteront inévitablement si des mesures drastiques ne sont pas prises, a prévenu Aly Bandiaré.

Depuis mars, les volontaires de la Croix-Rouge du Niger sont intervenus auprès des familles dans plus de 210 villages répartis dans trois régions (Tahoua, Diffa et Zinder). Au total, en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), les volontaires de la Croix-Rouge ont distribué des vivres à plus de 12 000 personnes et prévoient d’en atteindre plus de 100 000 autres d’ici fin juin/mi-juillet.

(Extrait sonore : Aly Bandiaré, président de la Société de la Croix-Rouge du Niger ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...