Moyen-Orient : la paix en souffrance

Quelques timides levées des restrictions sur Gaza depuis le 5 juillet. Avec l'entrée de produits de première nécessité, mais aussi de matériel de construction ou de produits non nocifs et non utilisables à des fins militaires dans la bande de Gaza. Reste à dire que ces maigres changements ne vont pas résoudre un problème plus global à Gaza, où les conditions de vie demeurent déplorables.

Le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité

À Jérusalem la construction de la barrière de sécurité continue de dépasser la ligne verte et la récente autorisation par la municipalité de Jérusalem pour la construction de 32 nouvelles unités de peuplement à Jérusalem-Est est perçue comme un signe provocateur parmi tant d’autres. Aussi l’on note que l’enlèvement du Caporal Guilat Shalit entre sa phase cinquième année.

Actions illégales des colons des forces d’occupation, blocage systématique des pourparlers indirects, provocations continues, violations audacieuses des droits des Palestiniens…, «cela ne date pas de quelques mois seulement mais de plus d’une vingtaine d’années. De fait depuis le début des pourparlers de paix l’écart entre les dires et les actions des israéliens, entre leur discours sur la paix et leurs actions contre cette paix est épatant», confesse Riyad Mansour, le Représentant de l’autorité palestinienne à L’ONU. Selon lui l’approche arrogante et destructrice qui a sapé les récents pourparlers indirects et cela en dépit de la mobilisation internationale et régionale visant à les faire aboutir.

Pour Gabriella Shalev, Représentante d’Israël aux Nations Unies, la solution est pourtant toute simple : « elle réside dans des négociations directes entre Israéliens et Palestiniens, sans conditions préalables, sans médiation et sans délais »… Gabriella Shalev a saisit l’occasion pour rappeler que Jérusalem est à dix minutes de distance de Ramallah, raison de plus pour lever les barrières et opter pour le dialogue direct, a-t-elle laissé entendre.

(Mise en perspective de Maha Fayek; avec des extraits sonores de Riyad Mansour, Représentante permanente de l’Autorité palestinienne aux Nations Unies et de Gabriella Shalev, Représentante permanente d’Israël aux Nations Unies)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...