Haïti : difficultés pour relocaliser des familles sans-abri

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) éprouve de grosses difficultés pour relocaliser 263 familles sans-abri qui vivent dans des conditions très difficiles sur le site « Parc Fleurieux », souvent inondé par des eaux d'égout, à Port au Prince.

Le processus de relocalisation de ces familles n’a pas pu se poursuivre suite à la menace des groupes d’hommes armés qui ont menacé d’interrompre cette opération.

Les membres de ces familles souffrent de diverses maladies générées par l’environnement pollué dans lequel ils vivent. Des propriétaires fonciers s’opposent à cette opération de relocalisation.

L’OIM, le Gouvernement haïtien ainsi que des partenaires humanitaires ont constaté que la situation sanitaire des membres de ces familles est très difficile. Des actions doivent être prises devant cette situation très préoccupante. Des discussions se poursuivent avec des responsables locaux pour qu’une solution à l’amiable soit rapidement trouvée pour que ces familles soient relocalisées le plus vite possible.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, Directeur de la communication de l’OIM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...