FIDH : condamnation de Douch, un verdict historique

La Fédération internationale des Ligues des droits de l'homme (FIDH) a salué un verdict historique après la condamnation de Douch, l'ancien chef de la prison S-21 où furent torturées et tuées près de 15.000 personnes, à 35 ans de prison par un Tribunal international parrainé par les Nations Unies.

Le musée de tuol sleng à Phnom Penh

Le musée de tuol sleng à Phnom Penh

« La FIDH se félicite de cette première décision finale dans un procès au Cambodge. C’est un verdict historique après trente ans sur la Commission des crimes internationaux, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre pendant le régime des Khmers rouges au Cambodge », a déclaré Mariana Pena, représentante permanente de la FIDH auprès de la Cour pénale internationale (CPI).

A l’énoncé de la sentence par le tribunal, plusieurs familles des victimes ont exprimé leur déception. Elles avaient réclamé depuis le début ce long procès une peine à perpétuité contre Douch. Pour la FIDH, il s’agit d’un sentiment légitime mais qui ne doit pas occulter le fait que cette décision ouvre la voie à une justice en faveur des victimes.

« Nous regrettons que les victimes soient déçues mais ce verdict est aussi une façon de rendre justice au plus grand nombre possible de Cambodgiens », a-t-elle souligné.
Pour la FIDH, la mise en place de ce tribunal spécial aussi bien que ce verdict dans le procès de Douch et ceux à venir, constituent une victoire à la fois pour les victimes ainsi que pour les défenseurs des droits de l’homme.

(Extrait sonore : Mariana Pena, représentante permanente de la FIDH à la CPI ; propos recueillis par Martial Assème)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...