Droits de l'homme : examen de la situation des parlementaires

Le Comité des droits de l'homme des parlementaires a présenté son rapport ce 15 juillet à Genève son rapport sur la situation des parlementaires du Cambodge, de la Fédération de Russie, du Liban, de la Malaisie, de Palestine/Israël et du Zimbabwe.

Au cours d’une conférence de presse au Palais des Nations, les membres du Comité se sont vivement préoccupés du sort d’Anwar Ibrahim, leader de facto de l’Alliance du peuple, parti d’opposition en Malaisie. Il y a quelques années, le Comité avait déjà été saisi du cas de ce parlementaire, poursuivi et déclaré “coupable d’abus de pouvoir et de sodomie”. Le Comité explique que M. Ibrahim fait à nouveau l’objet de nouvelles accusations de “sodomie”. « L’enquête et les poursuites semblent entachées des mêmes irrégularités que son premier procès », font observer les membres du Comité.

L’Union interparlementaire attire également l’attention sur la situation des parlementaires palestiniens, notamment celles de Muhammad Abu-Teir, Ahmad Attoun, Muhammad Totah, trois membres du Conseil Législatif Palestinien. Ces parlementaires du Hamas arrêtés en 2006 avant d’être libérés en 2009 font l’objet d’une nouvelle menace. Le Comité des droits de l’homme des parlementaires note qu’Israël envisage de révoquer les permis de résidence de Muhammad Abu-Teir, Ahmad Attoun et Muhammad Totah, tous d’anciens ou actuels membres du Conseil législatif palestinien et résidents de longue date à Jérusalem-Est. La Haute cour de justice israélienne a prévu d’examiner leur cas le 6 septembre prochain. Si ces procédures de retrait du permis de résidence à ces membres du Hamas aboutissent, cela devrait aboutir à leur expulsion vers les territoires palestiniens. Le Comité des droits de l’homme des parlementaires a été aussi saisi du cas de Mme Galina Starovoitova, membre de la Douma d’Etat de la Fédération de Russie, assassinée le 20 novembre 1998. Le Comité est vivement préoccupé de ce que, plus de 11 ans après que Mme Starovoitova a été assassinée pour des raisons politiques, les commanditaires n’aient toujours pas été identifiés et traduits en justice.

Ce rapport des parlementaires a été publié en marge de la 3ème Conférence mondiale des Présidents de Parlement. Pendant trois jours (19-21 juillet 2010 à Genève), les parlementaires réfléchiront à la réponse collective qu’ils peuvent donner en tant que plus hauts dirigeants parlementaires dans un monde affrontant de multiples défis. Ils débattront ainsi du rôle du Parlement pour aider à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement ainsi que d’autres sujets tels que la traite des personnes. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, prendra la parole à la cérémonie d’ouverture.

(Extrait sonore : Philippe Mahoux, Sénateur Belge et Vice-Président du Comité des droits de l’homme des parlementaires de l’Union interparlementaire ; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...