Côte d'Ivoire : la réinsertion sociale après l'encasernement

A la fin de l'encasernement des ex-combattants en Côte d'Ivoire, le service civique national va évaluer leur besoin afin de réussir leur réinsertion dans le tissu social.

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

C’est le 15 juin dernier qu’a démarré l’opération d’encasernement des ex-combattants des Forces nouvelles avec point de départ la ville de Korhogo, située au nord de la Côte d’ivoire.

Les structures en charge de la démobilisation et d’encasernement vont travailler de concert afin de pouvoir mieux orienter les futurs bénéficiaires du programme de réinsertion, a déclaré Jean Paul Malan, le coordonateur du service civique national.

L’opération d’encasernement permettra de regrouper à terme dans quatre casernes (Bouaké, Korhogo, Séguéla et Man) quelques 5 000 ex-combattants dont les plus aptes intégreront l’armée nouvelle ivoirienne. Ceux qui ne le seront pas, seront démobilisés, désarmés et réintégrés dans la vie civile.
(Extrait sonore : Jean Paul Malan, coordonateur du service civique national ; propos recueillis par ONUCI-FM)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...