Conférence du désarmement : un plan de travail réclamé par le Brésil

S'exprimant jeudi à la Conférence du désarmement, le directeur du département des organisations internationales au ministère des relations extérieures du Brésil a insisté sur la nécessité de trouver un accord sur le plan de travail de la conférence.

Alors que le président de la Conférence, l’ambassadeur brésilien Luiz Filipe De Macedo Soares a fait distribuer un projet de décision pour la mise en place du programme de travail pour la session 2010, Carlos Duarte a exprimé l’espoir que le texte soumis par le Président de la Conférence fera l’objet d’un accord.

Cette impasse prolongée, a indiqué Carlos Duarte,va clairement à l’encontre des tentatives visant à traiter de ces questions, qui vu leur nature fondamentale, représentent un intérêt pour toutes les nations.

« Outre les questions des matières fissiles, la prévention de la course aux armements dans l’espace extra-atmosphérique, les assurances de sécurité et le désarmement nucléaire. En dernier lieu, la paralysie de l’institution favorise le statuquo qui existe toujours pour les armes nucléaires, armes qui par leur existence même, continuent de poser une grave menace pour toute l’humanité. », a-t-il regretté.

(Extrait sonore :Carlos Duarte, directeur du département des organisations internationales au ministère des relations extérieures du Brésil


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...