VIH/sida : l'OIT formule de nouvelles recommandations

Alors que se poursuivent les travaux de la Conférence internationale du Travail à Genève, sous l'égide de l'Organisation internationale du travail (OIT), les participants discutent de l'élaboration d'une norme concernant le VIH/sida dans le monde du travail.

Prenant la forme d’une recommandation de l’OIT, elle devrait constituer le premier instrument international des droits de l’homme entièrement consacré au VIH/sida.

Elle renfermera des dispositions sur des programmes de prévention et des mesures de non-discrimination au plan national et au niveau de l’entreprise. L’objectif est de concourir au renforcement de la contribution du monde du travail, à l’accès universel à la prévention, au traitement, à la prise en charge et au soutien des personnes vivant avec le VIH/sida.

L’OIT dispose déjà d’un Recueil de directives pratiques sur le VIH/sida et le lieu de travail qui a été adopté en 2001.L’institution onusienne s’est rendu compte qu’il peut y avoir une application partielle de ses dix principes et qu’une nouvelle recommandation permettrait de consolider le Recueil et d’harmoniser davantage nos programmes sur les lieux de travail.

Grâce à un instrument international des droits de l’homme tel que ce projet de recommandations, le BIT entend s’attaquer en toute confiance à la stigmatisation et la discrimination. Le projet vise également à garantir que chacun puisse avoir accès à des conseils, un dépistage volontaire, et bénéficier d’un traitement dans des délais raisonnables.

(Extrait sonore : Josée Laporte, Spécialiste des opérations au Programme d’éducation du BIT sur le VIH/SIDA et le monde du travail ; propos recueillis par Alpha Diallo)



LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...