UNODC : crime organisé, une menace contre la paix et la sécurité mondiales

L'Assemblée générale des Nations Unies a servi jeudi de cadre à la présentation d'un rapport sur le crime transnational organisé publié par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Rapport sur la mondialisation du crime (UNODC)

Rapport sur la mondialisation du crime (UNODC)

Ce rapport intitulé, « La mondialisation du crime : une évaluation de la menace du crime transnational organisé », l’ONUDC étudie les flux de trafics importants y compris les drogues, les armes à feu aussi bien que la piraterie et la cybercriminalité. Lors de la présentation de ce document, Antonio Maria Costa, le directeur exécutif de l’ONUDC a souligné qu’il s’agit d’un phénomène mondial qui met en danger la paix et la sécurité ; par conséquent une réaction de la communauté internationale s’impose, a-t-il martelé.

« La menace est bien réelle », a insisté le Secrétaire général des Nations Unies à l’ouverture de ces assises. Ban Ki-moon a regretté que face à ce phénomène inquiétant, la capacité de réaction de la communauté internationale soit encore en deçà des attentes.  « Notre capacité à rendre la justice n’est pas aussi rapide que l’évolution des compétences des criminels à passer entre les mailles de la justice. », a-t-il affirmé.

« En conséquence, les États et les marchés sont infiltrés. La police et les armées sont dépassées. La sécurité est menacée. », a prévenu le Secrétaire général.

Ban Ki-moon appelle à un sursaut international grâce notamment à la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et ses trois protocoles additionnels.

« Cette année marque le dixième anniversaire de la Convention de Palerme. Permettez-nous de marquer cette étape en affinant le leader mondial des instruments internationaux de lutte contre la criminalité. », a conclu Ban Ki-moon.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...