RDC : les opérations de l'UNICEF sous-financées

L'UNICEF a lancé récemment un rapport dans lequel il déplore le sous-financement de ses activités humanitaires en République démocratique du Congo.

Foto: UNICEF

L’UNICEF rappelle que les conflits armés, les violences contre des civils ainsi que les recrutements forcés d’enfants dans les groupes armés se poursuivent dans ce pays. Le Fond des Nations Unies pour l’Enfance précise qu’il y a 1, 9 millions de personnes déplacés en RDC dont la moitié est constituée d’enfants.

Pour rappel, l’UNICEF a pu permettre la vaccination de plus de 400 milles personnes dont 85 milles enfants de moins de 5 ans et de 43 milles femmes enceintes dans les provinces de l’Est de la RDC. Mais s’il n’y a pas davantage d’argent, 80 milles enfants âgés de moins d’un an ainsi que 16 milles femmes enceintes ne pourront pas être vaccinés. L’appel de l’UNICEF pour cette année en RDC est de 133 millions de dollars. L’UNICEF n’a reçu que 20.5 millions de dollars sur cet appel qui n’est toujours pas financé à 85%.

RDC : l’Appel de l’UNICEF très faiblement financé

L’UNICEF a lancé récemment un rapport dans lequel il déplore le sous-financement de ses activités humanitaires en République démocratique du Congo. L’UNICEF qui rappelle que les conflits armés, les violences contre des civils ainsi que les recrutements forcés d’enfants dans les groupes armés se poursuivent dans ce pays, précise qu’il y a 1, 9 millions de personnes déplacés en RDC dont la moitié est constituée d’enfants.

L’UNICEF a pu permettre la vaccination de plus de 400 milles personnes dont 85 milles enfants de moins de 5 ans et 43 milles femmes enceintes dans les provinces de l’Est de la RDC. Mais s’il n’y a pas davantage d’argent, 80 milles enfants âgés de moins d’un an ainsi que 16 milles femmes enceintes ne pourront pas être vaccinés. L’appel de l’UNICEF pour cette année en RDC est de 133 millions de dollars. L’UNICEF n’a reçu que 20.5 millions de dollars sur cet appel qui n’est toujours pas financé à 85%.

Christiane Berthiaume, Porte-parole de l’UNICEF, évoque les conséquences de ce manque de moyens sur la vie de millions d’enfants qui ont cruellement besoin d’aide en RDC.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, Porte-parole de l’UNICEF)

Jean-Pierre Ramazani/NY/UNO
01/06/2010 12:23 PM
To
Maha Fayek/NY/UNO@UNHQ
cc
Martial Asseme/NY/UNO@UNHQ, Cristina Silveiro/NY/UNO@UNHQ, Dpi Radio Intern1/NY/UNO@UNHQ, Jerome Longue/NY/UNO@UNHQ
Subject
TITRE
RDC : l’Appel de l’UNICEF très faiblement financé


TITRE
RDC : l’Appel de l’UNICEF très faiblement financé

L’UNICEF a lancé récemment un rapport dans lequel il déplore le sous-financement de ses activités humanitaires en République démocratique du Congo. L’UNICEF qui rappelle que les conflits armés, les violences contre des civils ainsi que les recrutements forcés d’enfants dans les groupes armés se poursuivent dans ce pays, précise qu’il y a 1, 9 millions de personnes déplacés en RDC dont la moitié est constituée d’enfants.

Christiane Berthiaume, porte-parole de l’UNICEF, évoque les conséquences de ce manque de moyens sur la vie de millions de personnes qui ont cruellement besoin d’aide en RDC. L’UNICEF a pu permettre la vaccination de plus de 400 milles personnes dont 85 milles enfants de moins de 5 ans et 43 milles femmes enceintes dans les provinces de l’Est de la RDC. Mais s’il n’y a pas davantage d’argent, 80 milles enfants âgés de moins d’un an ainsi que 16 milles femmes enceintes ne pourront pas être vaccinés. L’appel de l’UNICEF pour cette année en RDC est de 133 millions de dollars. L’UNICEF n’a reçu que 20.5 millions de dollars sur cet appel qui n’est toujours pas financé à 85%.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l’UNICEF)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...