Produits agricoles: inquiétudes sur l’augmentation des prix

Après avoir atteint des niveaux record il y a deux ans, les prix des produits agricoles sont actuellement en légère baisse, mais « il est peu probable qu'ils retrouvent les niveaux d'avant la crise », estime le rapport annuel conjoint de l'OCDE, l'Organisation de coopération et de développement économique et de la FAO.

Le rapport prévoit que les cours moyens du blé et des céréales seront, de 15 à 40 % supérieurs sur les dix prochaines années. Le prix des huiles végétales augmenteraient de 40 %, tandis que le prix des produits laitiers devrait être plus élevé de 16 à 45 % en moyenne.

La poursuite de l’augmentation de la production de biocarburants se traduira par un surcroît de demande de blé, de céréales, d’huiles végétales et de sucre. Cette demande plus élevée, due notamment à la généralisation des politiques ‘vertes’, va se répercuter par une hausse sur les prix.

« Le monde produit assez de nourriture pour tous », constate le rapport. Mais les récentes flambées des prix et la crise économique ont contribué à l’accroissement du nombre de victimes de la faim et de l’insécurité alimentaire. Selon la FAO, près d’un milliard de personnes souffrent de malnutrition. Le principal problème pour répondre à cette urgence est la relative stagnation des prix des denrées alimentaires de base.
La crise a artificiellement augmenté les prix qui ne sont jamais redescendus à des niveaux normaux, affectant ainsi les populations les plus vulnérables.

(Mise en perspective: Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...