OMD : le plaidoyer de Ban Ki-moon

Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sont réalisables « lorsque les politiques publiques des pays sont soutenues par les partenaires internationaux », a affirmé mercredi le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a lancé un appel à un sursaut mondial afin de tenir les promesses faites en 2000.

Ban Ki-moon lors de sa conférence de presse

Ban Ki-moon lors de sa conférence de presse

À cinq ans de la date butoir fixée pour la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le tableau dressé dans le rapport 2010 de Ban Ki-moon est mitigé. Seul l’objectif numéro 1, celui de réduire de moitié, de 1990 à 2015 la proportion de la population dont le revenu est inférieur à 1 dollar par jour devrait être atteint.

De 1,8 milliard, le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté devrait passer à 920 millions d’ici à 2015. Mais l’Afrique subsaharienne, de même que certaines régions d’Europe de l’Est et d’Asie de l’Ouest n’y parviendront pas. Ban Ki-moon a donné l’exemple de l’Afrique du Sud qui était sur la mauvaise direction, même bien avant la crise financière et alimentaires mondiales.

Ban Ki-moon aura des requêtes et un message au sommet du G20 à Toronto. Il rappellera que le monde a besoin de 15 milliards de dollars pour réduire la mortalité infantile et de 45 milliards pour atteindre les autres objectifs du Millénaire pour le développement.

Aussi, en vue de passer à l’action et de renforcer le partenariat mondial en faveur des OMD, le patron de l’ONU a annoncé la formation d’un groupe mondial pour le plaidoyer en faveur des OMD. Groupe en tête duquel on trouve le Président Paul Kagamé du Rwanda, le Premier ministre espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero et dont font partie de nombreuses personnalités internationales.

(Interview de Maha Fayek ; propos recueillis par Martial Asseme)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...