Le Conseil de sécurité réclame une enquête transparente

Le Conseil de sécurité a adopté une déclaration formelle après plus de dix heures de négociations à huis clos dans laquelle il réclame une enquête "rapide, impartiale, crédible et transparente" sur l'assaut contre la flottille de la liberté.

Il demande également la libération immédiate des navires de la flottille et des quelque 600 militants détenus par Israël.

Le Conseil de sécurité s’était réuni d’urgence lundi après-midi pour débattre de l’assaut lancé par des commandos de marine contre la flottille qui a coûté la vie à neuf civils, selon l’armée israélienne.
Après une heure et demie de discussions ouvertes, les diplomates se sont réunis à huis clos pour s’entendre sur un texte.

Dans la déclaration de 24 lignes, lue par le président en exercice du Conseil, l’ambassadeur du Mexique Claude Heller, le Conseil “regrette profondément les pertes en vies humaines et les blessures ayant résulté de l’usage de la force durant l’opération militaire israélienne dans les eaux internationales contre le convoi se dirigeant vers Gaza”.

“Le Conseil, dans ce contexte, condamne les actes qui ont résulté en la perte d’au moins dix vies humaines et fait de nombreux blessés.”

Les déclarations du Conseil sont moins contraignantes que les résolutions, mais contrairement à ces dernières, elles doivent être adoptées à l’unanimité.

(Mise en perspective de Martial Asseme)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...