La Guinée sur la voie de la démocratie

Finalement, les Guinéens ont participé massivement et paisiblement le dimanche 27 juin 2010, au premier scrutin libre depuis l'indépendance en 1958.

Photo: Contributor/IRIN

Photo: Contributor/IRIN

Plus de 4 millions 200 mille électeurs étaient appelés à choisir leur président parmi 24 candidats. Les résultats provisoires sont attendus pour mercredi prochain.

Les observateurs internationaux sont nombreux à saluer la régularité du scrutin. Le Président de la Rencontre africaine des droits de l’homme (RADDHO) fait partie de ces représentants d’ONG ou d’institutions internationales qui avaient fait le déplacement à Conakry pour superviser la présidentielle. Alioune Tine se félicite avant tout du respect des échéances et de la volonté des Guinéens à réussir cette consultation historique.

Le Président de la RADDHO note « une surprise très agréable » et un engouement sans précédent devant les bureaux de vote, preuve que les Guinéens avaient soif de vote mais aussi de démocratie. Selon Alioune Tine, il y a beaucoup d’inquiétudes ou d’interrogations en raison de possibles clivages ethniques ou régionalistes mais finalement les populations ont fustigé « l’ethnicisme » et le régionalisme. « On sentait l’engagement des électeurs guinéens qui se sont rendus nombreux aux urnes pour déterminer dans la paix et la sérénité le futur de leur pays », fait remarquer Alioune Tine.

Toutefois, « le plus difficile reste à faire » et selon Alioune Tine, il s’agit après ce scrutin de songer à reconstruire l’état, l’armée et travailler à inculquer une culture républicaine en Guinée. « Les Guinéens ont envie de tourner la page noire de cette histoire de leur pays et ce qui est arrivée le 28 septembre 2009», souligne le Président de la Rencontre africaine des droits de l’homme.

Les résultats provisoires ne devraient pas être connus avant mercredi et la proclamation des résultats définitifs est attendue la semaine prochaine. Un second tour sera organisé le 18 juillet si aucun candidat n’a obtenu la majorité absolue.

(Extrait sonore : Alioune Tine, Président de la Rencontre africaine des droits de l’homme (RADDHO) et observateur international de l’élection en Guinée; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...