HCR : rapatriement volontaire à la baisse en 2009

L'année 2009 fut la moins faste de ces deux dernières décennies pour le rapatriement volontaire. C'est l'une des conclusions du rapport annuel du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés sur les tendances globales de 2009 publié ce mardi.

Des réfugiés somaliens

Des réfugiés somaliens

Le rapport relève qu’à la fin de 2009, le monde comptait près de 43,3 millions de personnes déplacées de force, soit le chiffre le plus élevé de personnes déracinées par le conflit et la persécution depuis le milieu des années 90. Par ailleurs, le nombre de réfugiés rentrant de leur plein gré dans leur pays est le plus faible enregistré au cours de ces vingt dernières années.

Le rapport indique que le nombre global de réfugiés est resté relativement stable. Mais en raison de la persistance des conflits, plus de la moitié des réfugiés recevant l’assistance du HCR se trouvent dans des situations prolongées. « Des conflits majeurs, comme en Afghanistan, en Somalie et en République démocratique du Congo, ne laissent entrevoir aucun espoir de solution », a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. Antonio Guterres note que « les conflits qui semblaient s’acheminer vers leur terme ou étaient en passe de trouver une solution, comme au Sud-Soudan ou en Iraq, sont dans l’impasse ».

Le rapport du HCR révèle que seuls 251 000 réfugiés sont rentrés en 2009, soit le chiffre le plus faible enregistré depuis 1990. Ce chiffre est à considérer en regard de la norme établie au cours de la dernière décennie, soit environ 1 million de rapatriés chaque année.

Selon le rapport, ceux sont les pays en développement qui continuent à recevoir le plus grand nombre de réfugiés, le Pakistan étant le pays qui en accueille le plus (1,7 million), suivi de l’Iran (1,1 million) et de la Syrie (1,05 million).

Concernant les demandeurs d’asile, leur nombre a également augmenté en 2009, l’Afrique du Sud étant le pays qui a reçu le plus grand nombre d’entre eux (222.000), suivi par les Etats-Unis et la France. Le nombre de nouvelles demandes d’asile individuelles dans le monde avoisine le million, l’Afrique du Sud ayant reçu plus de 220 000 demandes l’année dernière, ce qui en fait le premier pays de destination pour l’asile dans le monde.

(Interview : Volker Turk, Directeur de la Division de la protection internationale au du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés ; Propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...