Droits de l’homme : autonomiser les femmes par l’éducation

A Genève, poursuite des travaux de la 14eme session du Conseil des droits de l'homme. Les débats se sont focalisés ce 7 juin sur l'autonomisation des femmes par l'éducation. Parmi les personnalités qui ont pris la parole au Conseil figure Kuyng-wha Kang, la Haut Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l'homme. Elle évoque l'importance que les parents accordent à l'éducation de leurs enfants, aussi bien les garçons que les filles.

 Et venue du terrain, plus précisément d’Haïti, Malya Villard Apollon est une des dirigeantes de KOFAVIV, une organisation populaire des femmes qui travaillent pour aider les victimes de violences sexuelles. Malya Villard Apollon a été elle-même violée. Elle apporte son témoignage au Conseil des droits de l’homme sur les conditions de vulnérabilité dans lesquelles vivent les femmes déplacées du séisme. Pour Malya Villard Apollon, la communauté internationale ainsi que le Gouvernement haïtien devraient promouvoir l’éducation des femmes sur leurs droits et sensibiliser les hommes et les policiers haïtiens sur les droits de la personne humaine.

(Extraits sonores : Kyung-wha Kang, Haut Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l’homme; Malya Villard Apollon, dirigeante de KOFAVIV ; mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...