Coupe du monde 2010 : le sport au service de la paix et du développement

Lors de la cérémonie d'ouverture de la coupe du monde, baptisée « Bienvenue chez vous en Afrique », les yeux ont été braqués vers les tribunes du stade de Soccer City, et les nombreuses personnalités, internationales présentes à cette cérémonie parmi lesquelles le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le vice-Président américain Joe Biden, le Président mexicain Felipe Calderon, le Président sud-africain Jacob Zuma, et de nombreux chefs d'Etat africains.

La présence des Nations Unies à cet évènement est de prime importance. Leur Secrétaire général a souhaité surtout mettre l’accent sur l’importance du sport au service de la paix et du développement et les 8 objectifs du Millénaire pour le développement durable.

Jérôme Longué, Envoyé spécial de la Radio des Nations Unies à Johannesburg, explique dans une interview exclusive pourquoi Ban Ki-moon a tenu à être présent à cet évènement. Par une série d’activités menées en collaboration avec la Fédération Internationale de football (FIFA) et les agences des Nations Unies, le Secrétaire général de l’ONU veut attirer l’attention sur des projets de développement dont l’objectif est de mettre en phase la société civile par rapport à l’activité sportive. Ban Ki-moon cite en exemple des activités sportives dans des pays en crise tels l’Iraq. Il met un accent particulier sur le sport en tant que joie, en tant que liesse et en tant que vecteur d’union autour d’un grand évènement.

Jérôme Longué décrit les scènes de liesse à Johannesburg en ces termes ” Quant on voit le stade, les rues, les vendeurs, les gens de toutes conditions, de toutes origines; unis dans cet effort sportif et dans cette liesse populaire qui fait que certes leur équipe peut gagner ou perdre, mais qu’il y a toute cette dimension humaine et humaniste qui l’emporte; on constate que le sport représente un avenir en commun.

C’est ce qu’on peut voir ici à Johannesburg, une atmosphère que je ne connaissais et qui me marquera à vie”….

Le sport vecteur de développement durable : Les Nations Unies souhaitent enfin marquer un arrêt sur l’image de deux équipes de 22 joueurs sur le terrain qui tentent de remporter des buts. Telle est sans doute l’analogie établie avec les objectifs du Millénaire pour le développement durable. 8 buts qu’il faut atteindre d’ici à 2015. Il s’agit de réduire de moitié l’extrême pauvreté, assurer une éducation primaire pour tous, promouvoir l’égalité des sexes, réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle, combattre des maladies telles que le VIH/sida et le paludisme, préserver l’environnement et construire un partenariat mondial pour le développement.

(Interview de Jérôme Longué, Envoyé spécial de la Radio des Nations Unies a Johannesburg ; propos recueillis par Maha Fayek)


Classé sous Actualités du Siège, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...