Conflits armés : pour une meilleure protection des enfants

Un grand débat sur les enfants et les conflits armés s'est ouvert ce matin au Conseil de sécurité sous la présidence de Patricia Espinosa, Ministre des Affaires étrangères du Mexique. Le Conseil a entendu le témoignage de Manju Gurung, ancienne enfant soldat du Népal en présence de plusieurs personnalités parmi lesquelles Radikha Coomaraswamy, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour les enfants dans les conflits armés. Radika Coomaraswamy a fait un exposé sur l'évolution actuelle sur le terrain de cette épineuse question.

Ancien enfant soldat de Sierra Leone.

Ancien enfant soldat de Sierra Leone.

Radikha Coomaraswamy a commencé par rappeler qu’en août 2009, le Conseil de sécurité  a réaffirmé l’importance qu’il attachait à la question des enfants dans les conflits armés en adoptant la résolution 1882 qui renforçait encore le cadre de la protection de l’enfance en établissant une liste des auteurs de violations systématiques des droits des enfants par des violences sexuelles, des meurtres ou des mutilations, parallèlement au recrutement et à l’emploi d’enfants dans les conflits armés.

Elle note sur le terrain des résultats concrets et incontestables. A cet égard, Radika Coomaraswamy précise que 5 plans d’action ont été signés entre les Nations Unies et différents groupes ou forces armés aux Philippines, au Sri Lanka, en Ouganda, au Népal et au Soudan. Elle signale que  quatre autres plans d’action sont actuellement à l’étude.

Depuis le dernier débat public organisé en avril 2009, Radika Coomaraswamy s’est rendue au Soudan, au Népal, en Afghanistan et en Ouganda. Elle a également dépêché un envoyé spécial au  Sri Lanka. Ces initiatives ont contribué, selon elle, à nouer le dialogue avec les parties au conflit et à renforcer la coopération entre les gouvernements concernés et les Nations Unies afin de mieux protéger les enfants tout en veillant à l’application des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité en la matière.

(Mise en perspective: Jean-Pierre Amisi Ramazani)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...