Conférence internationale du travail : promouvoir la reprise des emplois

L'Organisation internationale du travail (OIT) a entamé mercredi à Genève, les travaux de sa 99ème Conférence internationale du Travail. Ces assises mettront l'accent sur les moyens de préparer une reprise riche en emplois et de promouvoir une croissance plus durable et équilibrée.

Le 14 juin deux panels de discussions de haut niveau seront consacrés au rôle de l'emploi productif et de la protection sociale dans la réalisation des objectifs de développement adoptés à l'échelle internationale et des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Les panels de discussions examineront également les progrès accomplis pour mettre en œuvre le Pacte mondial pour l'emploi adopté l'an dernier en réponse à la crise économique mondiale et destiné à orienter les politiques nationales et internationales qui visent à stimuler la reprise économique, à créer des emplois et à fournir une protection aux travailleurs et à leurs familles.

La Conférence va envisager l'élaboration d'une norme internationale du travail sur le VIH/sida et le monde du travail. Prenant la forme d'une recommandation de l'OIT, cette norme sera le premier instrument international des droits de l'homme entièrement consacré au VIH/sida. Elle contiendra des dispositions sur des programmes de prévention et des mesures de non-discrimination à l'échelon national et au niveau de l'entreprise concourant à renforcer la contribution du monde du travail à l'accès universel à la prévention du VIH, au traitement, à la prise en charge et au soutien des personnes vivant avec le VIH/sida.

Le 11 juin, la Conférence débattra du Rapport global sur le travail des enfants, au moment même où sera célébrée la Journée mondiale contre le travail des enfants.

(Extrait sonore : Raymond Torres, Directeur de l'Institut international d'études sociales du BIT ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...