Tchad: l’UNICEF préoccupé par les cas de malnutrition sévère

Au Tchad, près de 2 millions de personnes sont menacées d'insécurité alimentaire dont environ 102.000 enfants de moins de cinq ans qui auront besoin de soins vitaux car souffrant de malnutrition sévère, a indiqué le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Dans un rapport publié cette semaine et intitulé : “Tchad: il est temps d’agir!”, l'UNICEF estime que ses besoins pour mener à bien ses opérations d'urgence se chiffrent à 9,5 millions de dollars, a souligné Anne Fouchard, chargée de nutrition pour les régions sahéliennes à l'UNICEF.

L'UNICEF et ses partenaires sont prêts à fournir une aide de grande envergure sur le terrain en mettant l'accent sur la nutrition car ces enfants risquent de mourir s'ils ne sont pas soignés rapidement, a prévenu Anne Fouchard.

Outre les soins nutritionnels, l'UNICEF renforce les capacités du ministère de la santé pour répondre à cette crise. La stratégie, élaborée avec les orientations et le soutien de l'UNICEF, comprend aussi l'identification et la référence des enfants malnutris aux centres de santé, la promotion des pratiques familiales essentielles et d'autres actions clés comme la fourniture de micronutriments, la publicité en faveur du lavage des mains au savon ou le
développement des installations sanitaires.

(Extrait sonore : Anne Fouchard, chargée de nutrition pour
les régions sahéliennes à l'UNICEF ; propos recueillis par Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...