Sécurité humaine : nécessité de faire face aux nombreuses menaces dans le monde

Ban Ki-moon a participé ce 20 mai à une réunion de l'Assemblée générale consacrée à la sécurité humaine.

Ban Ki-moon
Ban Ki-moon

Dans son intervention, le Secrétaire général a insisté sur la nécessité d’adopter une nouvelle approche pour faire face aux nombreuses menaces dans un monde où tout devient interdépendant, où aucune entité, aucune personne n’est désormais à l’abri, où les menaces peuvent se répandre rapidement à l’intérieur d’un pays mais aussi d’un État à l’autre.

Selon le Secrétaire général des Nations Unies, la sécurité humaine est totalement conforme aux dispositions de la Charte de l’ONU. Le concept renforce la souveraineté des États en fournissant aux gouvernements les outils efficaces qui permettent de relever les causes profondes des menaces persistantes et émergentes. Ainsi, la sécurité humaine soutient les systèmes d’alerte rapide ce qui réduit l’impact de telles menaces. L’accent est mis sur le renforcement des capacités aux niveaux gouvernemental et local en identifiant les besoins concrets des populations menacées; en développant des solutions ancrées dans les réalités locales; et en établissant des partenariats ciblés, rentables et fondés sur les avantages comparés. Selon Ban Ki-moon, cette combinaison non seulement améliore la résistance des gouvernements et des populations face à la précarité, mais contribue à une plus grande sécurité humaine, nationale, régionale et internationale.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...