Résilience des villes contre les catastrophes: l'ONU lance une campagne mondiale

Saint Louis, Sénégal

Saint Louis, Sénégal

Le Secrétariat des Nations Unies de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes lance, ce dimanche 30 mai à Bonn en Allemagne, une campagne mondiale pour aider les villes à renforcer leur résilience contre les effets des catastrophes naturelles. Objectif de cette campagne de deux ans, sensibiliser les décideurs locaux à rendre les villes plus résilientes et les exhorter à s’engager, à travers une liste de dix mesures essentielles, pour une résilience urbaine adaptée au changement climatique.

Parmi les six leaders attendus pour le lancement de cette campagne de l’ONU à Bonn, le Maire de Saint Louis du Sénégal qui note que sa ville résume à elle seule toute la problématique liée au dérèglement climatique. « C’est une ville extrêmement fragile », note Cheikh Bamba Dièye.

Dans cette interview accordée à la Radio des Nations Unies, le Maire de Saint Louis du Sénégal rappelle que sa ville est un archipel qui fait face à une érosion côtière d’une extrême gravité. La montée du niveau de la mer signifie que chaque année, l’eau se rapproche des maisons de plusieurs saint-louisiens. Comme pour justifier son engagement à cette campagne de l’ONU, Cheikh Bamba Dièye note qu’il y a juste moins de quinze jours, « plus de quinze maisons ont été perdues ou emportées par la furie de la mer ». « Dans moins d’un mois, ça sera la période d’hivernage. Et Saint-Louis, ce sont 4800 ha avec plus de 1200 ha qui sont occupés par les eaux ou susceptibles de l’être par les eaux », regrette Cheikh Bamba Dièye.

Comme pour rappeler « l’extrême fragilité de Saint-Louis », Cheikh Bamba Dièye note qu’il vit dans « une ville qui ne dort plus, une ville très inquiète » et entend profiter du rendez-vous de Bonn pour attirer l’attention de la communauté internationale sur la vulnérabilité de certaines villes du Sud, à l’image de Saint-Louis du Sénégal. Cette campagne mondiale visant à aider les villes à renforcer leur résilience face aux effets des catastrophes naturelles est organisée en marge du Forum mondial annuel sur la résilience urbaine et l’adaptation au changement climatique, prévu du vendredi 28 au dimanche 30 mai 2010 à Bonn, en Allemagne. Ce forum précédera les discussions des Nations Unies sur le climat prévues du 31 mai au 11 juin 2010.

(Interview : Cheikh Bamba Dièye, Maire de Saint Louis du Sénégal ; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...