RDC/Conseil de sécurité : en vue d’une reconfiguration de la Monuc

La visite de deux jours de la délégation du Conseil de sécurité des Nations Unies en RDC s'est clôturée samedi 15 mai. Selon Gérard Araud, Représentant permanent de la France aux Nations Unies qui a conduit cette mission, le gouvernement congolais n'a pas demandé le retrait de la Monuc, mais la reconfiguration de son mandant. Ces précisions ont été données au cours d'une conférence de presse après la rencontre, le même samedi, à Inga, dans le Bas-Congo, avec le président Joseph Kabila.

«La situation a changé sur le terrain. Il faut, donc, que les missions de la Monuc, la configuration de la Monuc, correspondent à cette nouvelle situation sur le terrain», a expliqué Gérard Araud, samedi, au cours d'une conférence de presse à Kinshasa.

En dehors de la fragilité de la situation sécuritaire, le Conseil de sécurité estime qu'il faut également «travailler vers plus de stabilisation et plus de construction de l'Etat congolais.»

Gérard Arnaud a explicité cette position en ces termes :«Je pense, qu’il y a un accord profond entre les autorités congolaises et le Conseil de sécurité pour dire que lorsqu'il y aura départ de la Monuc, il faut que ce départ se fasse dans les meilleures conditions. C'est cet objectif que nous poursuivons ensemble. Pour que ça se fasse dans les meilleures conditions, nous devons avoir un dialogue constant sur la base de la situation sur le terrain».

(Correspondance de Jeef Ngoy de Radio Okapi; avec un extrait sonore de Gérard Araud, Chef de la délégation du Conseil de sécurité en République démocratique du Congo et Représentant permanent de la France aux Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...