RDC: les populations de Mikenge sous les feux croisés des FDLR et des FARDC

Les autorités de la zone de santé de Mikenge, dans les hauts plateaux du secteur d'Itombwe, au Sud-Kivu, tirent la sonnette d'alarme. Selon elles, les populations de cette contrée ont déserté huit aires de santé de la place, fuyant l'insécurité croisée des combattants des Forces démocratiques pour libération du Rwanda (FDLR) et des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC).

D’une part, ces populations fuient les attaques et les massacres commis par les rebelles rwandais des FDLR, et de l’autre, les exactions des FARDC en quête de nourriture. Le superviseur du Programme élargi de vaccination (PEV) à Mikenge, Philémon Ntaboba, explique que depuis le mois de janvier, quatre centres de santé de cette localité ont été complètement pillés. Il s’agit notamment des centres de santé situés à Aleba, Tchakira, Kanogo, Malingi, Epombo, Ngomyano ainsi qu’à Lubumba.


La population se trouve actuellement dans une situation désastreuse parce qu’elle est en brousse où il y a toujours la présence des FDLR qui commettent des exactions. Le personnel soignant a même déserté certaines aires de santé. La zone de santé de Mikenge plaide pour le déploiement des FARDC disciplinées dans les aires de santé encore sous contrôle des FDLR et demande une prise en charge effective des militaires FARDC engagés dans les opérations contre les miliciens.

(Information de Radio Okapi ; mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...