Raid israélien contre la flottille de la liberté : l'ONU sous le choc

Sidérée, c'est le moins qu'on puisse dire pour qualifier le choc de la communauté internationale suite au raid israélien contre la « flottille de la liberté ». Cette flottille était pilotée par des ONG pro-palestiniennes, qui tentaient d'atteindre la bande de Gaza.

Au moins 10 morts et plus d’une trentaine de blessées, c’est le bilan de l’assaut de l’armée israélienne donné tôt ce matin. Les commandos de Tsahal ont débarqué sur le navire depuis des hélicoptères, avant d’en prendre ensuite le contrôle. Partie de Chypre, cette flottille menée par un bateau turc, transportait 10 000 tonnes d’aide humanitaire à son bord. Six cents personnes se trouvaient également à l’intérieur. À l’exception d’Israël, ou peu de sympathie est témoignée à l’égard de la flotte humanitaire, la consternation de la communauté internationale est unanime.

Ferme condamnation également dans les milieux onusiens. Le Commissaire général de l’UNRWA Fhilippo Grandi, le Coordonateur spécial du processus de paix au Moyen Orient Robert Serry sont sous le choc. Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon réclame dors et déjà une enquête.

De son côté, le Rapporteur spécial de l’ONU pour les Territoire palestiniens Richard Falk a appelé lundi la communauté internationale à traîner en justice “les responsables du meurtre” de civils désarmés lors de l’assaut par l’armée israélienne contre la flottille d’aide pour Gaza.

(Mise en perspective de Maha Fayek, avec un extrait sonore de Christopher Gunness, Porte-parole de l’UNRWA)


Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...