Peine de mort : vers l’abolition universelle

Death penalty Cette semaine, Escale, s’intéresse à la peine de mort dans le monde et aux efforts et campagnes en vue de l’abolir. Pour en parler, trois experts rencontrés à Salvador de Bahia au Brésil lors du récent Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale.

Soixante ans après l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme, une forte tendance semble désormais se dégager dans le monde en faveur de l’abolition de la peine de mort. Résultat : 104 pays ont aujourd’hui aboli la peine de mort, 35 pays ont adopté un moratoire et sur les 58 pays où la peine de mort est maintenue, 25 seulement exécutent encore des condamnés.

Le magazine se penche sur des cas particuliers dans plusieurs pays dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Russie, le Japon et la Chine. Il tente de tordre le coup à des idées reçues, notamment le caractère dissuasif de la peine capitale, mais aussi entrevoit des pistes en particulier aux Etats-Unis en abordant les questions de la discrimination raciale et du coût exorbitant au niveau social mais aussi pécuniaire des exécutions.

Interviews :

_ Professeur Louis Arroyo Zapatero, Président de la Société internationale de défense sociale.
_Sandra Babcock, Professeur à la Northwestern University, Illinois.
_Stefano Malacorda, professeur de droit pénal dans les universités de Naples et de la Sorbonne.

_ Interviews, production présentation : Jérôme Longué
_ Production : Cristina Silveiro
_ Ingénieur du son : Carlos Macias


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...