MONUC : controverse autour d’un éventuel retrait

Depuis quelques mois, les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) demandent à la Mission des Nations Unies en RDC (MONUC) de plier bagages.

Cette requête de Kinshasa, répétée au Conseil de sécurité des Nations Unies à New York, suscite quelques inquiétudes ainsi que diverses réactions sur la paix en RDC. Le départ de la MONUC est il opportun ? C’est la question que d’aucuns se posent.

Alan Doss, le Chef de la MONUC, a brossé récemment au Conseil de sécurité de l’ONU, le tableau de la situation qui prévaut actuellement en RDC. John Holmes, le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux Affaires humanitaires et le Coordonnateur des secours d’urgence, a visité la RDC pour se rendre compte des réalités sur le terrain.

De son côté, le gouvernement de la RDC tient à clarifier sa position sur la MONUC devant la communauté internationale. C’est ce qui justifie la mission qu’a effectuée à son tour au Siège de l’ONU à New York, Lambert Mende, le Ministre congolais de l’information. La perspective du vide qui serait créé par un départ « précipité » de la MONUC inquiète certaines organisations de la société civile congolaise. Dismas Kitenge est le Vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) et le Président de l’ONG congolaise des droits humains, le Groupe Lotus. Il était lui aussi récemment à New York pour défendre la position de son organisation.

Interviews:
Lambert Mende Omalanga, Ministre de la communication et des médias de la RDC
Dismas Kitenge, Vice-président de la FIDH et Président du Groupe Lotus.

Extrait sonore : Alan Doss, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC et Chef de la MONUC
Reportage : José des Chartes MENGA de Radio Okapi
Interviews et présentation : Jean-Pierre Amisi Ramazani
Production : Israa Hamad
Ingénieur du son : Zach Prewitt

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...