Mogadiscio : au moins 60 tués et 14 300 déplacés en deux semaines

Les affrontements entre les combattants islamiques et les forces pro-gouvernementales somaliennes à Mogadiscio ont causé en deux semaines au moins 60 décès et 14.300 déplacements, a déploré vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Réfugiés somaliens

Réfugiés somaliens

Le HCR précise que la plupart de ces déplacés – environ 9.300 – n’ont pas abandonné Mogadiscio. Il indique également qu'au moins 60 personnes ont été tuées et plus de 50 autres blessées dans des combats de rues.
L'agence onusienne s'inquiète du sort de beaucoup de familles qui se trouvent dans des situations désespérées, coincées dans la ville assiégée.
La capitale somalienne est le théâtre de violents affrontements entre les forces favorables au gouvernement – désormais soutenues par la force de paix africaine (AMISOM) et les insurgés islamistes Shebab qui ont déclenché le 22 mai une vaste attaque à Mogadiscio en direction du palais présidentiel.
L’escalade de la violence dans le pays a forcé quelque 200.000 Somaliens à quitter leurs foyers depuis le début de l’année, selon le HCR qui fait face à une augmentation imprévue des flux de réfugiés dans la région.

(Extrait sonore : Andrej Mahecic, porte-parole du HCR)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...