MINURCAT : un retrait prévu pour le 31 décembre

Le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé le retrait d'ici à la fin de l'année de la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) qui compte environ 3.300 hommes.

Les casques bleus de l’ONU étaient essentiellement déployés près de la frontière avec la région du Darfour en proie aux troubles dans l’ouest du Soudan.

La résolution adoptée à l’unanimité par les membres du Conseil intervient après un calendrier recommandé par le Secrétaire-général de l’ONU Ban Ki-moon pour un retrait progressif.

Ban Ki-moon a recommandé de ramener les effectifs à 2.200 hommes -1.900 au Tchad et 300 en République centrafricaine- et 25 officiers de liaison d’ici au 15 juillet. Pas plus de 300 policiers doivent les accompagner.

Le retrait des troupes restantes doit commencer le 15 octobre, la quasi-totalité des personnels civils et en uniforme de l’ONU au sein de la force devant être partis d’ici au 31 décembre.
La force de l’ONU au Tchad et en Centrafrique pliera bagages avant fin décembre conformément à la volonté du gouvernement tchadien, en dépit du scepticisme des ONG et de certains pays membres qui s’inquiètent du sort des civils qu’elle était chargée de protéger.

Le gouvernement tchadien C’était engagé le 21 mai a assurer pleinement la sécurité de son territoire ainsi que la sécurité des populations civiles à l’Est du Tchad.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...